jazt.net

1996, le début de l'aventure sur Web

C'est en 1996 que tout a débuté pour moi, sur l’ordinateur familial. C’était un Pentium MX 133 acheté chez Darty pour 15000Fr (2300 €). C’était la révolution face à mon ancien et poussiéreux TO8 de chez Thomson que j’avais eu en CM2. J’avais même déjà programmé « Turtle » sous TO7 alors que j’étais en CP, quitte à sécher la récré pour arriver à joindre les deux bouts de ce triangle qui avançait suivant les indications sous Basic : AV_20, TD_90, AV_40 etc… je m’en souviens comme si c’était hier ! Mon père, Geek de l’époque (lol) n’aimait pas Atari à mon grand désespoir ni le minitel que j’ai finalement très peu utilisé…

Les débuts de la téléphonie mobile

2 ans avant que la France devienne championne du monde de foot, en 1998, j’avais déjà un téléphone portable, chez Itinéris avec l’option Optima (opérateur France Télécom).

Mon téléphone était un Sony. L’écran était tout petit et monochrome. Je ne pouvais pas envoyer de SMS, quant à l’appareil photo, on n’y pensait même pas… il était lourd, l’antenne était rétractable comme sur les anciens postes radio et la batterie tenait tout juste la journée entière, le chargeur de voiture était indispensable. La grande classe c’était d’avoir quelqu’un à appeler et même mieux : qu’on nous appelle ! Le vibreur n’existait pas et on mettait haut et fort la sonnerie… on captait mal, fallait sortir !

Modem 33,6k, le grand luxe

Sur le Web, et bien avant nos blogs que l’on connaît aujourd’hui (2011), l’objectif était d’avoir une page sur le net où l’on mettait en ligne une ou deux photos papier que l’on avait scanné avec un scanner (appareil qui fonctionnait sur le port parallèle et qui était d’une lenteur incroyable !). Pas plus ! Le modem US Robotics 33,6K (300Fr – 45 euros) ne permettait pas d’uploader de gros fichiers et mobilisait la ligne de téléphone tant que l’on était connecté à Internet.

On mettait plusieurs minutes avant de télécharger une image de 200ko quant aux MP3, on ne savait même pas ce que c’était. Pour utiliser les pages jaunes, on utilisait un catalogue papier ou on appelait une dame par le téléphone de la maison qui nous mettait en relation directement. Ça coûtait une fortune ! J’ai du télécharger mon premier MP3 vers 96/97 mais je n’en voyais pas l’intérêt puisqu’il y avait des CD à la FNAC, le CD était d’ailleurs la grande révolution. On en trouvait peu et mon premier CD était celui d’INXS (avec sucide blonde dessus, lol). Mais on achetait des CD pour l’objet plus que pour le contenu… j’ai horreur d’INXS… Un peu comme ceux qui ne voyaient pas l’intérêt des téléphones portables puisqu’il y avait des cabines téléphoniques un peu partout en ville et en campagne, parfois même à carte à puce.

OVH : hébergement de site payant

L’espace disque payant chez OVH à l’époque était de 25Mo, c’était énorme ! On ne pouvait payer son hébergement et son nom de domaine que par chèque. On hébergeait également des images sur un site gratuit : altern.org avec un accès ftp, tout simple… le FAI à l’époque pour se connecter au Web c’était AOL ou Infonie et y’en avait surement d’autre… quelle époque !

Le début de ma vie sur le Web : Jazt-do-it.com

 C'est avec mes deux premiers noms de domaine Jazt-do-it.com et ibiza.fr que j'ai pris goût au développement de page web. D’ailleurs mon NIC Handle (identifiant permettant d’enregistrer des noms de domaines) actuel ne compte que 2 lettres et 1 chiffre…

Aujourd'hui 2011, soit 15 ans plus tard, quelques changements. Tout d’abord sur les connexions ADSL sont monnaie courante. Le 8Mo est la version la plus basse alors qu’à quelques années près le 512ko était encore de mise un peu partout. La fibro optique offre de bien meilleurs débit mais n’est pas encore très répandue. En revanche, les réseaux mobiles EDGE/UMTS/3G/3G+ offrent des débits rapides sur nos Smartphones et autre iPhone équipé de GPS et appareil photo qui donne en plus des photos plutôt correctes la géolocalisation des clichés. L’iPhone est une véritable révolution. Il permet de gérer sa vie quotidienne, jouir de la visio conférence, gérer sa maison et la domotique avec les applications dédiées. Sur son iPhone on peut également envoyer et recevoir des mails, synchroniser son agenda avec Google Calendar, profiter de film en VOD ou en achat sur iTunes… Les mixes sont maintenant numériques, on synchronise les baladeurs avec les ordinateurs pour écouter les derniers mixes en lignes… les photos sont partagées en ligne directement… l’ordinateur évolue et de nombreuses consoles de jeux existent dont la X360 et la PS3…
Sur les techniques de développement Web et de mise en ligne, les choses ont évolué et dieu merci. Les sites Web se développent plus simplement qu'à l'époque où tout était fait "maison" et à la main, prenant de longues nuits blanches avant de mettre les projets statiques en ligne ! Indépendant à une époque Freelance de ma vie, j’étais plutôt orienté Print en utilisant des logiciels tel que Photoshop ou Indesign. Embauché en temps que responsable de département web dans une petite société, j’ai pris conscience que les CMS allait être l’avenir. Un CMS est un outil permettant à toutes et à tous de gérer le contenu de son site sans rien y connaître. J’utilisais à l’époque un outil libre de droit appelé SPIP. Mon parcours s’est vu évoluer vers un poste d’infographie et aujourd’hui je suis chargé SEO / Web analytics. Le Web et son univers est devenu bien plus qu’une passion, c’est aussi mon métier.

Facebook, Wordpress, Myspace...

Aujourd'hui, l’air du dynamique, de l’échange, de l’information est en place. Avec les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Google+, il est difficile de duper l’internaute. L’internaute devient même méfiant et contrôle toute information véhiculée alors qu’à une époque on pouvait lui faire croire tout et n’importe quoi.

Blog moto indépendant depuis 2005

On profite d’outil simple et intuitif permettant même aux plus novices de se familiariser facilement avec l'édition de continu. Encore plus simple que Spip en 2005, Wordpress fait aujourd’hui peau neuve face à Joomla et même DotClear longtemps leader en France.

Depuis 2005, je propose un petit blog moto indépendant sur le domaine Jazt.com où j’y raconte ma vie de motard. Ce blog est aussi et avant tout mon air de jeu favori me permettant de tester, essayer, comparer, appliquer quelques techniques SEO sur la thématique de la moto et d’en tirer des conclusions personnelles...

... et l'avenir dans tout ça ?!

L’avenir on le voit vraiment orienté utilisateur avec un échange quasi quotidien et où Internet deviendra un outil aussi présent dans la vie que la montre sur le poignet. Aujourd’hui les moteurs de recherches sont indispensable pour débuter un surf, chercher une information, acheter tout et n’importe quoi… mais qu’en sera-t-il dans quelques années ?! … la vie nous le dira…